Allergie au pollen qui entraîne de la fatigue, que faire?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Il est bien connu qu’une allergie au pollen engendre de la fatigue. En essayant de se défendre, l’organisme s’épuise.

Allergie au pollen qui entraîne de la fatigue, que faire?

Ce processus est tout à fait normal.

De plus, les allergies au pollen peuvent empêcher de bien dormir. Dès lors, le sommeil n’est pas autant réparateur qu’il le devrait. Voyons dès à présent comme y remédier.

Allergie et fatigue : ne pas être en contact avec les allergènes

La première des choses à faire est de se prémunir au maximum des allergènes.

Pour cela, il faut surtout éviter d’être en contact avec les pollens, et donc il est préférable de sortir tôt le matin.

En effet, à ce moment de la journée l’air est moins saturé en pollens.

Par ailleurs, vous pouvez aérer le lieu où vous dormez, également tôt le matin. Autre astuce, n’étendez pas votre linge à l’extérieur.

Sinon votre linge risque de s’imprégner du pollen environnant.

Côté voiture, vous pouvez utiliser la ventilation, mais privilégiez le circuit fermé qui recycle l’air de l’habitacle sans avoir à faire entrer dans la voiture plus de pollen.

Avant de vous endormir, vous pouvez aussi vous rincer les cheveux pour ne pas emporter les pollens dans votre lit et notamment sur votre oreiller.

Lorsque vous sortez, vous pouvez aussi porter des lunettes et une casquette ou un chapeau pour protéger votre tête des pollens.

De plus, il faut savoir que les pollens ont tendance à irriter les yeux.

Il est très important de ne pas se frotter les yeux car cela risque d’entraîner une inflammation. À noter qu’au bord de la mer le pollen est peu présent.

C’est pourquoi il vaut mieux se rendre à la plage plutôt qu’à la montagne. Enfin, évitez de tondre votre pelouse quand il y a trop de pollen.

Consulter un professionnel de santé

Quelques produits existent pour lutter efficacement contre l’allergie au pollen. Pour cela, il faut aller consulter un médecin ou un allergologue.

Ils détermineront avec précision l’origine de l’allergie.

Puis, le professionnel de santé vous proposera certainement un médicament antihistaminique. Dans d’autres cas, on pourra vous proposer de vous faire désensibiliser.

De quoi se prémunir durablement des pollens.

Des orties contre l’allergie au pollen

Ce n’est pas beaucoup connu, mais l’ortie peut aider à lutter contre l’allergie au pollen. En effet, il s’agit d’une plante antiasthénique.

C’est-à-dire qu’elle offre la possibilité à l’organisme de lutter contre la fatigue.

Par ailleurs, l’ortie contient beaucoup de vitamine C, ce qui donne un coup de fouet à l’organisme en cas de grosse fatigue suite à une allergie.

Pour cela, il est possible de consommer l’ortie en tisanes, notamment trois mois avant la période des allergies au pollen.

Pourquoi ne pas se diriger vers l’homéopathie ?

L’homéopathie peut aussi aider l’organisme en cas de fatigue chronique. Demandez à votre pharmacien de vous fournir du natrum muriaticum.

Les doses de ce traitement permettent de soulager les rhinites allergiques. Mais elles ont aussi une influence sur la fatigue engendrée par les pollens.

En quinze CH, il faut prendre une dose de cinq granules chaque jour durant trois mois. L’homéopathie est aussi une solution alternative aux traitements traditionnels.


Lisez aussi:

Allergie au gluten : prendre soin de son intestin

Allergie au pollen: le calendrier sur l’année